En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et informations adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus

Accueil Archives départementales Trésors des archives Les documents du mois Documents du mois de novembre 2016 : la Journée du Loir-et-Cher du 26 novembre 1916

  • Ajouter au panier
  • Envoyer la page à un ami
  • Imprimer
  • Documents du mois de novembre 2016 : la Journée du Loir-et-Cher du 26 novembre 1916

    26 novembre 1916 - Journée du Loir-et-Cher au profit des mutilés, prisonniers, orphelins, blessés, réfugiés du département

    8_Fi_00422

    Journée du Loir-et-Cher.- Affiche, 1916.- Grande imprimerie, Blois.- 8 Fi 422. AD41

     

    Les comités d’assistance administrent de nombreux hôpitaux auxiliaires dans le département, mais, au-delà de l’intervention auprès des malades et blessés évacués, ils assurent également l’expédition de colis aux soldats du front et ravitaillent les blessés dans les gares.

    Les principales ressources de ces œuvres se déclinent en subventions, dons et souscriptions. Elles organisent aussi différentes fêtes de bienfaisance et spectacles donnés au profit des soldats (pour le récit d’une de ces soirées de bienfaisance, voir le journal de Paul Legendre au  28 février 1915 : http://www.culture41.fr/Centenaire-1914-1918/Le-Journal-quotidien-de-Paul-Legendre-1914-1915/Fevrier-1915/28-fevrier-1915 ).

    Pour compléter les mesures officielles, l’action des institutions d’assistance est primordiale, en sollicitant l’implication de tous dans l’effort de guerre, elles permettent de subvenir aux besoins essentiels des soldats et des prisonniers de guerre. Les femmes y participent activement par des quêtes ou en confectionnant des vêtements (Tricot national) ou des colis.

    D’initiative locale (Journée du Loir-et-Cher) ou nationale (Journée du 75, Journée française du Secours national, Journée nationale des Orphelins, Journée des éprouvés de la guerre, Journée du poilu, Journée Serbe), des opérations dédiées sont organisées pour soutenir les poilus ou collecter des dons en faveur des victimes de la Guerre.

    Au regard des situations de détresse, les organisations vont étendre leur activité, et doivent réunir des fonds complémentaires destinés aux populations civiles : soutien aux familles et aux anciens militaires, accueil des réfugiés et des évacués… Différents dispositifs sont alors adoptés : tombolas et loteries au profit des œuvres de charité, ventes d’insignes, de drapeaux, de broches ou de cartes postales sur la voie publique (Cocarde du souvenir, Journée du muguet). Le produit de ces initiatives est utilisé pour approvisionner vestiaire, repas gratuits et soupes populaires.

    Face à la multiplication de ces sollicitations, la nation, par la loi du 30 mai 1916 institue le contrôle de ces organismes vivant de la générosité publique.

  • Galerie d'images

    • 8_Fi_00423
    • 8_Fi_00422
    • 6_Fi_306_00029
    • 8_Fi_00150
    • 8_Fi_00147
    • 8_Fi_00424
    • 8_Fi_00152