En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et informations adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus

  • 12 septembre 1914

    12 septembre

     

    Et quoi ! Les nouvelles sont meilleures. Les Allemands reculent et ils reculent dans un mouvement de hâte, de retraite et de déroute. Nous les poursuivons avec acharnement et sans les lâcher d’une semelle.

    À Blois, il y a moins de monde au marché. Avec Berthe et Robert nous allons en ville ; les fruits abondent, les pêches des vignes surtout. Un détachement du train des équipages, venant de Chartres, fait séjour dans la cour de l’hôtel Renault. Les cavaliers sont tous gais et remplis d’entrain.

     

    train d'équipages

     

    Train d’équipage de zouaves en 1914.- Agence photographique Rol.- Gallica.bnf.fr / BNF, département Estampes et photographie, EST EI-13 (397)