En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et informations adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus

  • 1730, la « défense des melons »

    crieur de melons_1

    Source : gallica.bnf.fr

     

    Sécurité sanitaire : on s’en préoccupait aussi il y a 300 ans. Ainsi, une ordonnance de police de septembre 1730, interdit de vendre des melons, désormais non comestibles en raison de la saison avancée. Cette interdiction est renouvelée tous les ans à la même époque.

    En réalité, on sait maintenant que la peau des melons, qui poussent sur la terre, retient les bactéries, qui peuvent être introduites sur la chair lors de la coupe. La vente à la découpe pratiquée au XVIIIe siècle favorisait la dispersion des germes.

    melon2

    Source : gallica.bnf.fr

  • Galerie d'images

    • AD41 : 200_J_70_1
    • AD41 : 200_J_70_1