En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et informations adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus

Accueil Archives départementales Trésors des archives Les documents du mois Document du mois de mars 2013 : mars 1789, élection des députés aux états-généraux

  • Ajouter au panier
  • Envoyer la page à un ami
  • Imprimer
  • Document du mois de mars 2013 : mars 1789, élection des députés aux états-généraux

    Isaac Panchaud, financier et candidat malheureux aux élections des États généraux de 1789.

    Le mois de mars 1789 est marqué par plusieurs rassemblements visant à préparer les États généraux, convoqués par le roi à Versailles. Chaque bailliage, circonscription administrative et judiciaire correspondant approximativement au département, doit ainsi élire ses députés. De la paroisse jusqu’au bailliage, les candidats font face à plusieurs élections successives (voir schéma joint). Les Archives départementales ont récemment acquis la profession de foi de l’un des candidats à la dernière élection, celle qui désignera les députés du tiers état qui seront envoyés à Versailles : l’assemblée générale du Tiers des bailliages de Blois et de Romorantin.

    L’auteur, Isaac Panchaud, fait partie des six députés de l’ordre du Tiers état élus le 6 mars 1789 pour représenter la ville de Romorantin à l’assemblée du bailliage secondaire de Romorantin. Comme le duc de Luxembourg, lui aussi élu député, il est absent lors de l’élection du 6 mars. Deux suppléants, Alexandre Legrand et Alexandre-Michel Martin sont donc désignés. Ces derniers vont représenter Isaac Panchaud et le duc de Luxembourg le 9 mars, lors de l’assemblée du bailliage secondaire de Romorantin, qui rassemble la ville de Romorantin et les paroisses environnantes. Ce jour-là, Panchaud souffre en effet, comme le document l’indique, d’une « indisposition grave qui [le] retient […] dans [sa] chambre ». À l’issue de l’assemblée, seize députés - dont les six députés de la ville de Romorantin - sont élus pour représenter le bailliage à l’assemblée des bailliages réunis de Blois et Romorantin, prévue le 16 mars. Cette assemblée doit élire les députés qui les représenteront aux États généraux, convoqués à Versailles le 27 avril. Prévoyant son absence à cette nouvelle élection, Panchaud sollicite à travers le présent document les suffrages de ceux qui vont élire les députés. Il défend notamment une réforme du système d’impôts, « non seulement dans [sa] répartition, mais dans [sa] constitution même » et axe son discours sur la dette publique et le crédit national.

    La présence d’Isaac Panchaud dans le bailliage de Romorantin est assez inattendue. Banquier d’origine suisse, il fonde la Caisse d’Escompte en 1776 avec l’appui de Turgot. Il ne réside pas à Romorantin : le procès-verbal de l’assemblée préliminaire du 9 mars indique qu’il « [habite] à Paris ». L’influence du duc d’Orléans dans la candidature de Panchaud à Romorantin n’est pas à exclure : les deux hommes partagent des opinions libérales, fréquentent des cercles aux idées proches et pensent que les États généraux sont les seuls en droit de voter les nouveaux impôts. Spécialiste des questions d’emprunt et de déficit, Panchaud espère sans doute profiter de son rôle de député pour contribuer à la réforme financière de la Nation.

    Mais lors de l’assemblée générale du 16 mars réunie à Blois, un conflit s’installe entre le lieutenant général de Blois et les seize députés du bailliage secondaire de Romorantin. Au prétexte que le bailliage de Romorantin a convoqué plusieurs paroisses relevant du bailliage de Blois, il est demandé de réduire le nombre des députés à douze, ce qui est accepté dans un premier temps, puis à six députés. En guise de protestation, les députés de Romorantin se retirent et ne participent ni à la rédaction du cahier de doléances, ni aux élections des députés pour les États généraux. Isaac Panchaud ne peut donc représenter le bailliage à Versailles. Il meurt le 14 juillet 1789.

  • Galerie d'images

    • FRAD041_1_J_437_00001
    • FRAD041_1_J_437_00002
    • FRAD041_1_J_437_00003
    • Mode de représentations du baillage de Blois aux Etats-généraux