En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et informations adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus

  • 1715 : Le roi est mort !

    Le roi Louis XIV est mort , vive le roi Louis XV !

     

    Le 1er septembre 1715, il y a 300 ans ce jour, Louis XIV meurt à Versailles.

     

    La cour s’est, à cette époque, éloignée depuis bien longtemps du Loir-et-Cher. Le château  royal de Blois est alors occupé, selon une faveur accordée par Louis XIV, par la veuve du roi de Pologne Jean III Sobieski, la reine Marie Casimire de La Grange d'Arquien († 1716). Le château de Chambord, lui, est en sommeil : la dernière visite du roi remonte à trente ans. Ces deux lieux demeurent cependant liés au roi : il a largement financé la réfection de l’église Saint-Solenne, suite à la tempête de 1678, et lorsque celle-ci devient cathédrale, en 1697, elle prend la titulature de Saint-Louis, en hommage au roi. La paroisse de Chambord est, elle, créée par Louis XIV, qui y fonde également l’église Saint-Louis.

     

    Quelles sont, en Loir-et-Cher, les réactions à la mort du souverain ? Pour répondre à cette question bien difficile, on doit se contenter de quelques mentions laissées par dans des registres capitulaires, paroissiaux ou de délibérations, et dans les rares journaux personnels qui nous sont parvenus.

     

    Il est certain que la nouvelle de la mort du roi se répand très rapidement.  C'est ainsi qu’immédiatement après un acte de sépulture daté du 2 septembre, Perdijon, curé de Chambord, indique :

     

    Sans titre1

    « Le premier septembre mil sept cens et quinze mourut à Versailles Louis quatorze surnommé le Grand, 65e Roy de France fondateur de cette Église paroissiale, âgé de soixante et dix sept ans moins cinq jours, laissant pour successeur Louis XV son arrière petit-fils âgé de cinq ans sept mois moins dix jours, né le 15e février 1709 et a commencé à régner le 1er 7bre 1715. »[cote E-DEPOT 34/3 http://archives.culture41.fr/ark:/37279/vta5331db51012ae/daogrp/0/132 ]

     

    Comme lui, plusieurs curés insèrent la mention de l’évènement dans leur registre paroissial, au milieu des autres actes, souvent de manière très simple, comme Bourguignon, prêtre à Bracieux : « Le premier de septembre est décédé Louis quatorze roy de France dans son château de Versailles âgé de soixante et dix huit ans après avoir régné soixante et treize ans. »[cote E-DEPOT 25/9 http://archives.culture41.fr/ark:/37279/vta5331db4e5654c/daogrp/0/23 ]

     

    Bien sûr, il existe des réactions officielles à la mort du roi : lors de leur assemblée du 7 septembre, les échevins de Blois lisent une lettre qui leur a été envoyée par Louis XV au sujet de la mort du son bisaïeul. « Afin de maintenir les peuples dans le devoir et l'obéissance qu'ils doivent à sa majesté », il est ordonné que la lettre originale, signée de la main du roi, soit mise aux archives. Le corps de ville est invité par le chapitre de la cathédrale à assister à un service religieux « pour le repos de l'âme de feu Louis XIV roy de France, bizayeul [du roi] » [Blois, archives municipales, cote BB26, fol 80 v° http://archives.blois.fr/ark:/55406/s0054b8b47a0dc5b/54b8b4b046fca ]

     

    Dans son journal rédigé a posteriori, le blésois Jean Desnoyers, chirurgien à l'Hôtel-Dieu, précise que Louis XIV est mort « d'une gangrène à la jambe causée de cause interne. Son cœur a été porté aux Grands Jésuites, rue Saint-Antoine, ses entrailles à Notre-Dame et son corps à Saint-Denis, le neuvième jour ». [ (Pierre Dufay (éd.), « Journal de Jean Desnoyers », dans Mémoires de la Société des sciences et lettres de Loir-et-Cher, t.  XXXIII, 1913, p. 46, cote AD41 : 884 PER 1913]. Noël Janvier, confesseur des Carmélites, est aussi précis sur les faits, faisant au passage l’éloge du défunt souverain : « Le dimanche 1er septembre suivant, à huit heures un quart du matin, mourut à Versailles, le pieux et invincible monarque Louis XIV de la cangrenne [sic] à la iambe droite (tout le royaume fut dans la consternation), âgé de 77 ans moins 5 jours ; et le lendemain lundy, 2e, fut proclamé roy Louis XV; Philippe, duc d'Orléans, régent du royaume. » [R. Porcher (éd.),Journal de Noël Janvier, Blois, 1893, p. 67, cote AD 41 : GF 211]

     

    Sans titre2

    Chambord, église Saint-Louis [cote 6 Fi 034/4]

     

    Dans d’autres documents, c’est le silence sur cet évènement qui étonne : dans son "Journal des choses remarquables", le frère Didier Brillon, cellerier de l’abbaye Saint-Lomer, il existe à l’année 1715 une rubrique « malheurs du temps », où la mention de la mort de Louis XIV ne trouve pas sa place : le religieux s’y inquiète plutôt de l’instabilité monétaire et des désordres causés : « […]en septembre 1715 […], l’argent a été d’une rareté inconcevable, personne n’en avoit, tout le roiaume s’en est vu tout destitué, tout le commerce a cessé, on n’a plus fait travailler, les denrées ont été à rien, le bled et le vin ne se vendoient absolument pas, tous les marchandsad unumde toutes les plus grandes villes du roiaume ont fait banqueroute […] » [cote 11 H 4, fol. 49]

     

    Car à la mort de Louis XIV, le royaume est financièrement à bout de souffle, et l’envie de changement est grande. Dans ses notes sur l’année 1715, le curé de Saint-Sulpice-de-Pommeraye dresse un constat sans appel : « Louis XIV, Roy de France et de Navarre, est mort le 1er septembre dudit an, peu regretté de tout son royaume, à cause des sommes exorbitantes et des impôts si considérables qu’il a levé sur tous ses sujets. On dit qu’il étoit mort endeté de 1 700 000 000 de livres […] Il n’est pas permis d’exprimer tous les vers, toutes les chansons et tous les discours désobligeants qu’on a dit et faits contre sa mémoire. Il a été, pendant sa vie, si absolu, qu’il a passé par-dessus toutes les loix pour faire sa volonté […] Il n’y avoit que les partisans et la maltôtiers qui fussent en paux, et qui vécussent en joie, aiant en leur possession tout l’argent du royaume. » [cote E-DEPOT 230/2]

     

    A vous de repérer dans d’autres registres paroissiaux en ligne les mentions de ce décès !

     

    Pour en savoir plus sur la mort de Louis XIV :

    http://www.chateauversailles.fr/l-histoire/grandes-dates/chronologie/1715-la-mort-de-louis-xiv