En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et informations adaptées à vos centres d’intérêts. En savoir plus

  • Lettre M comme... Menars

    Ménars

     25 J 1/1  - MENARS.- Château, jardin : plan d'ensemble, coupe transversale est, ouest, des communs jusqu'à la Loire, élévation de la façade Sud ; 1760. Ce plan est actuellement visible à Expo41 dans le cadre de l'exposition "Du vin et des hommes".

     

                Les archives du château de Menars sont l’un des fonds les plus précieux conservés aux archives départementales de Loir-et-Cher, constituant une source essentielle pour la connaissance de de cet élégant château juché sur les bords de la Loire. Ce dernier est resté célèbre pour avoir été quelques années durant la propriété de la maîtresse du roi Louis XV, la marquise de Pompadour (qui l’acquiert en 1760). Même si elle entame les travaux d’agrandissement du bâtiment (menés par l’architecte Jacques-Ange Gabriel), elle y aura finalement très peu vécu. Elle décède en effet quatre ans à peine après avoir pris possession du château : c’est donc son frère le marquis de Marigny qui en hérite et qui pour l’essentiel a marqué Menars de son empreinte.

     

                Les archives du château de Menars contiennent des pièces uniques en leur genre : deux lettres de madame de Pompadour côtoient ainsi une collection exceptionnelle de plans dressés par son frère, le marquis de Marigny. Ces derniers, parfois annotés de sa propre main, nous ouvrent les portes du château tel qu’il pouvait l’être au XVIIIe siècle : la majeure partie porte sur les projets d’aménagement des jardins. Il s’agit d’un fonds presque unique en France en la matière et que vous pouvez consulter en ligne sur notre site.

     

                Comme beaucoup de fonds privés, ces archives sont passées de mains en mains, suivant les changements de propriétaires du domaine, les successions et les déménagements. Elles sont parvenues aux Archives départementales en plusieurs fois, les plans ayant été donnés par le colonel de Saizieu en 1971. À l’été 2012, une exposition à Expo41 a présenté une centaine de ces plans, ainsi que de nombreuses œuvres du musée du Louvre ou du château de Versailles retraçant la carrière du marquis de Marigny à Paris (aménagement de la place Louis XV, aujourd’hui la Concorde, construction du Panthéon, …).